Aller au contenu principal
Femme avec dreadlocks, assise devant un micro. Femme avec dreadlocks, assise devant un micro.

Bonnes pratiques en matière de redevances et de métadonnées


2 Lecture min.


Comment suivre l’utilisation de vos œuvres musicales et de vos enregistrements sonores pour être sûr d’être crédité et payé.

Pour garder une trace de vos œuvres musicales et de vos enregistrements sonores et être payé pour leur utilisation, la chose la plus importante à faire est de les enregistrer avec toutes les informations nécessaires.

En tant que , il est important que vous conserviez une trace de toutes vos contributions aux , aux et aux , et que vous les auprès de tous les organismes appropriés afin de faciliter le suivi de leur . Cela vous permettra d’être correctement et rémunéré pour l’utilisation de votre musique.

Voici quelques conseils.

Tenez des registres détaillés

Cela inclut les , les , les informations sur les , sur les et sur les autres collaborateurs, sur les , sur les , les , les sur vos œuvres musicales et enregistrements sonores, sur tout contrat ou que vous pourriez détenir, et sur toute utilisation de vos œuvres musicales ou enregistrements sonores dont vous auriez connaissance.

Déposez vos œuvres musicales et vos enregistrements sonores.

Il est important que vos œuvres musicales et vos enregistrements sonores soient déposés auprès de votre afin que vos soient correctement documentés, identifiés et représentés et que vous receviez les crédits et les paiements de appropriés. L’enregistrement des œuvres musicales et des enregistrements sonores doit être effectué dès que possible, et dans tous les cas avant qu’un enregistrement sonore ne soit commercialisé. En fonction de votre situation et de votre pays (et à moins que quelqu’un d’autre ne s’en charge pour vous), vous devrez peut-être déposer vos œuvres musicales et vos enregistrements sonores auprès de plusieurs organisations de gestion collective.

Même si vous avez un éditeur de musique ou un , personne d’autre que vous, le créateur, n’est mieux placé que vous pour savoir qui a contribué à la création d’une œuvre musicale ou d’un enregistrement sonore. Par conséquent, vous devez conserver l’information, de quelque manière que ce soit. Voir notre page consacrée aux responsabilités du créateur.

Utilisez la technologie

De nombreux outils sont disponibles pour aider les créateurs à enregistrer et à conserver des informations précises sur leur musique et sur leurs collaborateurs. Tirez parti des outils, sites web et logiciels qui peuvent vous aider à automatiser ce processus et transmettez-les à vos autres collaborateurs. Ils doivent eux aussi garder une trace de votre contribution lorsque vous collaborez.

Contrôlez régulièrement votre catalogue

Vérifiez régulièrement la documentation et l’utilisation de votre d’œuvres musicales et d’enregistrements sonores et examinez vos . Cela vous permettra de vous assurer que vos informations sont complètes et à jour, et que vous recevez la rémunération correcte pour l’utilisation de vos œuvres musicales et enregistrements sonores, quels que soient le lieu et le moment où ils sont utilisés.

Suivez l’évolution du secteur

En savoir plus sur CLIP et d’autres sources d’information. Discutez avec d’autres créateurs et professionnels de l’industrie musicale, abonnez-vous à des bulletins d’information et à des podcasts, suivez les et consultez les sites Web de l’industrie musicale. Cela vous aidera à suivre les bonnes pratiques et à vous tenir au courant des tendances et des changements dans le secteur. Si vous êtes membre d’une OCM ou d’une organisation professionnelle, impliquez-vous et profitez des ressources qu’ils ont à offrir à leurs membres.

Crédit vidéo : Tiffany Orvet, Daniel Sundström, Eric Ivar Persson, David Wells, Tobias Leo Nordquist, Ponny Höijer, William Engström, Parapix