Aller au contenu principal

Contrats d’édition musicale


2 Lecture min.


Types de contrats d’édition musicale.

Il existe une grande variété de contrats d’édition musicale pouvant être conclus avec les auteurs-compositeurs.

Comme dans de nombreux domaines de l’industrie musicale, il n’existe pas d’approche unique, et les proposent toute une série de aux .

Dans chaque type de contrat, un éditeur de musique négocie un contrat avec l’auteur-compositeur, précisant les détails de leur accord, tels que le pourcentage de que chaque partie percevra, les pays dans lesquels ils représentent l’auteur-compositeur et la durée du contrat.

Pour en savoir plus, consultez nos pages consacrées aux parts des auteurs-compositeurs et aux méthodes permettant d’ être crédité et payé.

Voici quelques-unes de ces offres :

Contrat d’édition complet

L’éditeur de musique gère les de l’auteur-compositeur pour une période déterminée, en lui fournissant des services qui permettent de les , parfois en échange d’une versée à ce dernier.

L’auteur-compositeur partage la propriété des œuvres musicales avec l’éditeur de musique. L’éditeur de musique reçoit un pourcentage des revenus générés par les œuvres musicales.

Contrat de coédition

Dans le cadre d’un , l’auteur-compositeur est , mais partage les droits d’édition et les redevances avec un éditeur de musique. L’éditeur de musique est généralement responsable de la monétisation de l’œuvre musicale et a droit à une part des revenus tirés de son utilisation.

Contrat administratif

Dans ce scénario, l’éditeur de musique ne fournit que des services administratifs à l’auteur-compositeur en échange d’un pourcentage des revenus générés. L’auteur-compositeur conserve l’entière propriété des œuvres musicales et exerce généralement un contrôle total sur leur utilisation.

Contrat de sous-édition

Cet accord implique qu’un éditeur de musique concède des licences sur les droits d’une œuvre musicale, dans un pays ou une région spécifique, à des partenaires d’édition musicale étrangers appelés sous-éditeurs. Le sous-éditeur s’occupe de l’administration des œuvres musicales dans ce pays, et l’auteur-compositeur reçoit un pourcentage des revenus générés.

Contrat de bibliothèque musicale de production

L’éditeur de musique acquiert les droits sur les œuvres musicales d’un auteur-compositeur. Ceux-ci peuvent faire l’objet d’une utilisation pour le cinéma, la télévision et d’autres médias. L’auteur-compositeur reçoit un pourcentage des revenus générés par l’utilisation de ses œuvres musicales dans ces productions.

Crédit photo : Jakob Johansson, Parapix